Promenade historique à Saint-Léger – Sur les pas de la sidérurgie

Durant quatre siècles, le minerai de fer a marqué la vie industrielle de notre commune. La dernière entreprise située à Châtillon, le Fourneau David, fermât définitivement ses portes en 1966 en même temps que l’entreprise Dominicy, usine de machines agricoles située à l’entrée de Saint-Léger.

Saint-Leger-Parcours de la sidérurgie-départ devant IsachriLa roue hydraulique du Fourneau David, dernier témoin de notre passé sidérurgique, quitta en 2009 son lieu d’origine devenu propriété privée, pour être placée à l’entrée du village de Saint-Léger, en face de nos Chambres d’hôtes.

Un sentier pédestre historique et pédagogique de 8km jalonné de panneaux didactiques riches en photos fut créé en 2011. Celui-ci démarre au pied de la roue et sur l’ancienne ligne de tram qui traversait la région jusqu’à l’aube de la seconde guerre mondiale. L’ objectif de cette promenade est de faire découvrir au grand public ce passé oublié.

Saint-Leger-Parcours de la sidérurgie-balisage

Saint-Leger-Parcours de la sidérurgie-panneau didactique

Un livret explicatif « Sur les pas de la sidérurgie » est disponible au Syndicat d’Initiative de Saint-Léger

Infos:
Syndicat d’Initiative de Saint-Léger
Rue du Stade 1
B- 6747 Saint-Léger
Tél. +32(0)471 669 618
www.sisaintleger.be

***
Article de l’Avenir lors du déménagement de la Roue en 2009
***
Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de Saint-Léger, le site suivant devrait pouvoir répondre à toutes vos attentes:
http://www.stleger.info/les72StLeger/region3/images/gaume.cpa/gaume.cpa1.htm

Journées du Patrimoine 09 & 10 septembre 2017 – A la découverte de l’ancienne ligne du chemin de fer vicinal Arlon-Ethe

Le thème de ces 29èmes journées du Patrimoine en Wallonie est ‘Voies d’eau, de terre et de fer – Patrimoine et RAVel’. Le Cercle de Recherche et d’Histoire de Saint-Léger, en collaboration avec la Commune de Saint-Léger, le Fourneau David-Les Iris, le Syndicat d’Initiative de Saint-Léger, et nos guides Léon et Véronique Hissette, organise à cette occasion la découverte du patrimoine qui jalonne le tronçon de l’ancienne ligne de tram qui circulât entre 1892 et 1935. Un carnet de route ludique vous sera remis au départ de la balade, à partir de 10.00, dernier départ vers 16.30 à Saint-Léger sur le parking « Varodem ».

Une exposition aura lieu les samedi 09 et dimanche 10 septembre 2017 de 10.00 à 18.00 à l’ancien hôtel Beau Séjour vous narrant son histoire. Rendez-vous également au Fourneau David, juste à côté, pour nous replonger dans notre passé sidérurgique. La Fanfare communale de Saint-Léger y mettra sa touche musicale dès 17.00.

Et last but not least, l’entrée à toutes ces activités est gratuite!

Infos
♠ Date:
samedi 09 et dimanche 10/09/17 de 10.00 à 18.00
♠ Lieu: les deux jours: départ à 6747- Saint-Léger à partir de 10.00, dernier départ à 16.30 Rue d’Arlon 45 / expos à B- 6747 Châtillon, Rue du Fourneau 10
♠ Prix: entrée libre
♠ Organisation
Cercle de Recherche et d’Histoire
Monsieur Pierre Dominicy
+32(0)63 239 069
pierredominicy@voo.be

***
Article publié en accord avec le Cercle de Recherche et d’Histoire de Saint-Léger

Promenade – Le Parcours de l’eau à Châtillon

Châtillon-Parcours de l eau (3)C’est à l’occasion des Journées de l’Eau en 2013 que le circuit pédestre ‘A la découverte de l’eau’ a été créé à Châtillon sur la commune de Saint-Léger. Long de 2km750 et accessible aux personnes à mobilité réduite et aux poussettes via un parcours bis, il vous permet de découvrir un très beau patrimoine séculaire lié à l’eau. Les éléments remarquables du circuit tels que bacs-abreuvoirs, pompes-abreuvoirs, lavoirs, fontaines ainsi que la source du Ton, sont numérotés et un dépliant explicatif est disponible au Syndicat d’initiative de Saint-Léger. Le départ se fait sur le parking en face de l’église de Châtillon.

Mais avant de commencer cette promenade, faisons d’abord un petit voyage dans le temps et imaginons-nous la vie sans l’eau courante à la maison….

Châtillon-fontaine début 20ème siècle
Châtillon – Fontaine aux Lions ou Pougenette – XIXè siècle

La chance de la commune de Châtillon est un sous-sol riche d’une trentaine de sources approvisionnant en eau dès le 19ème siècle des puits, pompes, lavoirs et abreuvoirs. Les lavoirs de Châtillon ont été aménagés en 1831, peu après l’indépendance de la Belgique. Progressivement, les bacs de lavage ont été complétés de murs et de toits, les rendant ainsi plus confortables.

Châtillon-Parcours de l eau (4)Les « filets d’eau », ancêtres de nos égouts, sont ensuite pavés. A partir de 1877, le développement économique et démographique du village est tel que quatre fontaines sont ajoutées pour compléter l’offre en eau publique.

Châtillon-Parcours de l eau (2)
Châtillon – Lavoir tunnel de La Coquenette – 1844

Aux alentours de 1925, la commune lance un vaste projet d’assainissement et d’hygiène aboutissant à de nouveaux travaux de drainage. L’année 1937 voit enfin l’arrivée de l’eau courante dans les habitations au départ d’un captage d’eau de source.

Châtillon-Parcours de l eau (7)
Châtillon – Fontaine aux Lions – Alimentation par une source ferrugineuse – XIXè siècle

Depuis 1983, l’eau des sources de Châtillon, estimée trop acide aux normes actuelles, n’est plus utilisée pour la distribution au robinet : le captage actuel provient de sources situées sur le territoire d’Etalle.

Châtillon-Parcours de l eau (9)
Châtillon – Bac abreuvoir en granit – XIXè siècle

Infos
Longueur du parcours : 2km750
Départ: parking en face de l’église de Châtillon
Carte du parcours disponible au
Syndicat d’Initiative de Saint-Léger
Rue du Stade 1
B- 6747 Saint-Léger
Tél. +32(0)471-669 618
sisaintleger.be/balades-a-theme/

***
Un grand merci à Muriel Lefèvre, présidente du Syndicat d’Initiative de Saint-Léger, pour le contrôle de ce texte

Les Nocturnes dans les ruines illuminées de l’Abbaye d’Orval du 27 au 29 juillet 2017 à 20h00

Il existe de rares moments en Gaume à ne pas manquer : les illuminations nocturnes des ruines de l’Abbaye d’Orval en font partie. En effet, l’événement n’a lieu que tous les quatre ans dans un cadre féerique et musical…j’ai donc envie de vous dire, précipitez-vous pour réserver ! Le thème de cette année étant ‘Mathilde de Toscane, entre légende et réalité !’, vous aurez l’occasion de vivre une immersion totale en plein Moyen-Age pendant un peu plus de trois heures.

Le programme de la soirée démarre à 20h00 par trois exposés historiques sur le site des ruines : ‘Mathilde de Toscane : la réalité !’, ‘l’Abbaye d’Orval au temps des comtes de Chiny’ et ‘Rendez-vous à la fontaine Mathilde !’. Par la suite, des guides vous conduiront hors des sentiers battus pour vous emmener dans des endroits inédits accompagnés par rien moins que des musiciens jouant des airs du Moyen-Age.

Au moment où le soleil se couchera sur le Val d’Or, vous aurez rendez-vous à l’arrière du monastère pour y découvrir l’ancien site des jardins en terrasse ainsi que les ruines de l’Orangerie tous deux brûlés lors de la Révolution française. Le décor naturel va ensuite s’enflammer comme une salle de spectacle où les murs en ruine et les chemins deviendront la scène de jeux illuminés.

Mathilde de Canossa sera la figure de proue durant toute cette soirée où 80 acteurs et figurants rejoueront pour vous son histoire et celle d’Orval. En fin de soirée, une chanteuse italienne interprétera une chanson consacrée à la grande comtesse.

Infos & réservations

Dates : jeudi 27, vendredi 28 et samedi 29 juillet 2017
Heure : Accueil devant l’Abbaye à 19.00, spectacle de 20.00 à 23.15
Tarif : Adultes non membres de l’ASBL : €21.00 (membres €18.00), Etudiants : €18.00, gratuit pour les moins de 6 ans
Cocktail dinatoire : €46,00 (hors boissons)

‘Aurea Vallis et Villare’ ASBL
Orval 3
B- 6823 Villers-devant-Orval
+32(0)478-316 281 tous les jours de 16.00 à 19.00
www.orval-patrimoine.be

Vidéo TV Lux sur l’événement

***
Je remercie l’ASBL ‘Aurea Vallis et Villare’ pour son autorisation de publier

La cuisine sauvage de la Rouge-Eau

Cuisine sauvage Saint-LégerNotre village de Saint-Léger est entouré de bois et c’est dans le site de la Rouge-Eau que s’ouvre chaque année ‘La cuisine sauvage’ les dimanches après-midi de fin mai à fin août.

CuisineSauvageSt Leger (1)
En chemin vers la Cuisine Sauvage

CuisineSauvageStLeger (6)De quoi s’agit-il? D’un chalet construit en 1968 par le Patro de Saint-Léger au milieu d’une carrière alors désaffectée.

CuisineSauvageSt Leger (3)
Flancs de l’ancienne carrière – Cuisine sauvage

Le petit ruisseau qui coule juste à côté se nomme La Rouge-Eau et permet de préciser l’endroit où se situe la Cuisine sauvage.

CuisineSauvageSt Leger (2)Vous venez ainsi consommez des saucisses sur barbecue sans réservation en pleine nature au milieu d’autres personnes qui ont elles aussi décidé de s’y rendre ce dimanche-là… on pourrait presque parler d’un ‘barbecue partagé’ et ce, depuis près de 50 ans! Au fil de ce blog, je vous l’explique, les Gaumais aiment à se retrouver ensemble et à festoyer en toute simplicité.

Le chalet quant à lui sert de buvette où vous pouvez acheter des boissons durant votre après-midi. Il est possible de louer celui-ci pour d’autres occasions en dehors des dimanches (contacter la responsable des locations via les infos ci-dessous).

CuisineSauvageSt Leger (4)
Balisage Gaume Buissonnière et GR 129 Sud – Cuisine sauvage Saint-Léger

Vous pourrez faire halte à la Cuisine sauvage sur les randonnées suivantes:
La Gaume Buissonnière: section 28 – Saint-Léger – Cliquez ici pour visualiser l’article consacré à cette randonnée sur ce blog.
GR 129 sud : entre le point 54 et le point 55. Cliquez ici pour visualiser l’article consacré sur ce blog à cette randonnée

CuisineSauvageSt Leger (5)
Balisage promenade communale de Saint-Léger vers la Cuisine sauvage

Infos
La Cuisine sauvage
♥ Ouverture: les dimanches du 28 mai au 27 août 2017 de 15.00 à 20
Accès : +/- 1,5 km dans les bois au départ de la route Saint-Léger – Etalle (Voie de Vance)
♥ Président: Servais Frédéric Tél. +32(0)63-413 319
♥ Responsable des locations: Godfroid Lydia Tél. +32(0)63-413 319 – lgodfroid@hotmail.fr
♥ Flyer PDF : Cuisine sauvage 2017-Saint-Léger
Histoire de la Cuisine sauvage sur le site de la Commune de Saint-Léger
Article de l’Avenir lors des 40 ans de la Cuisine Sauvage

***
Un tout grand merci à Madame Lydia Godfroid pour son aval sur cet article

Les dimanches de mai en Meuse

C’est à Azannes, en Lorraine française, que se rassemblent chaque année durant tous les dimanches de mai, 400 bénévoles en costumes d’époque vous faisant revivre 80 métiers d’autrefois dont la dentellière, le forgeron, le boulanger, la modiste, la lavandière…

Boulanger-Dimanches mai en MeuseJe me souviens ainsi y avoir vu une dame préparant les longues tuiles en terre cuite sur ses cuisses, afin de leur donner cette forme si typique.

TuilièreAzannes étant situé à un peu moins d’une heure de route de Saint-Léger, il vous est donc possible de replonger toute une journée et comme par magie, dans le 19ème siècle ! Inutile de vous dire que les enfants comme les parents sont au paradis !
Des repas à prix démocratiques sont également organisés sur place.
Beaucoup de photos sont visualisables sur le site créé pour l’événement : www.vieuxmetiers.com

Infos:
Dates: dimanches 07-14-21/05/17, jeudi 25/05/17 (Ascension) et dimanche 28/05/17 – En été les dimanches 23 et 30/07/17
Horaire: 10.00 à 18.00
  Tarif: gratuit < 16 ans – adultes €14.00
  Restauration sur place
  Lieu et organisation:
Le village des Vieux Métiers
Domaine des Roises
F- 55150 AZANNES
Tél. : +33(0)3 29 85 60 62
Fax : +33(0)3 29 85 62 02
vieuxmetiers@orange.fr
www.vieuxmetiers.com
A télécharger: Dépliant Vieux Métiers Azannes – 2017

***
Article publié en accord avec l’Association Les Vieux Métiers d’Azannes

Circuits Gallor- A vélo sur la chaussée romaine en Lorraine belge

Préparons notre saison vélo: de nouveaux circuits imaginés par nos Maisons de Tourisme locales sont à découvrir! Elles nous proposent de remonter le temps à l’ère romaine et d’explorer la chaussée romaine en Lorraine belge grâce aux ‘circuits gallo-romains’.

Habay-la-Vieille Villa MageroyMageroy – Villa gallo-romaine – Habay-la-Vieille

Les chaussées romaines sont les voies du réseau routier créé par les Romains à partir du IVème siècle avant J.-C. facilitant les liaisons entre les diverses cités et la capitale Rome. A l’heure de sa gloire, l’Empire romain comptait environ 150 000 km de réseau routier, ce qui permit son déploiement économique. La chaussée romaine la plus connue dans notre région est la route qui va de Trèves à Reims.

romainPetit flash historique :
« Pour soutenir ses opérations défensives, l’Empereur Claude qui régna de 41 à 54 après J.-C., dut accorder toute son attention au nord de l’Empire. Trèves était en train de devenir sur la Moselle un grand centre économique qu’il fallait relier par une voirie adéquate à Reims, la ville résidence du gouverneur de Belgique. Et c’est donc probablement sous le règne de Claude que fut établie la route de Reims à Trèves, via Arlon. Les géomètres romains établirent un tracé, à longs tronçons rectilignes, empruntant les hauteurs et évitant les vallonnements comportant de nombreux ruisselets et de vastes terrains marécageux. La route venant de Reims traversait la Meuse à Mouzon [F], passait la Chiers à Carignan [F] puis près d’un relais déjà établi au Ier siècle à Chameleux [B] et gagnait ensuite les hauteurs. La route continue sur Pin [B] , Bellefontaine [B], Etalle [B] et enfin Arlon [B] et Trèves [DE]. La chaussée de Reims à Trèves fut aménagé avec soin, se composant d’une couche d’argile compacte de 25m de large revêtue de grandes dalles de grès local. » (« L’Empreinte de Rome – Belgica Antiqua », p.84,  M.E. Mariën – Fonds Mercator – 1980. )

chameleuxChameleux sur la chaussée romaine Reims – Trèves

Le projet Gallor
‘Gallor’ est un mot créé au départ de l’abréviation du mot ‘gallo-romain’ et de la dénomination territoriale ‘Lorraine belge’.
La chaussée romaine Reims-Trèves se devine sur près de 40km à plusieurs endroits de Chameleux à Arlon. Afin de mettre en valeur cet aspect patrimonial de la région, la Maison du Tourisme de Gaume, la Maison du Tourisme d’Arlon et le Syndicat d’Initiative d’Habay collaborent à l’élaboration de 8 boucles de randonnées cyclo avec les communes notamment d’Arlon, d’Attert et d’Etalle pour l’instant. L’ensemble des boucles seront balisées pour 2017. Deux d’entre elles seront praticables dès à présent: vous pouvez les télécharger gratuitement ci-dessous. Les dépliants sont disponibles dans les bureaux des Maisons du Tourisme et des SI concernés.

Info
Circuits :
Boucle n°5: 16 km (boucle familiale)
Boucle n°6: 35 km (boucle sportive)

Toutes autres infos via les sites de la Maison du Tourisme de Gaume et Maison du Tourisme d’Arlon

***
Article publié en accord avec la Maison du Tourisme de Gaume et le Fonds Mercator (partie historique)

Journées du Patrimoine 10 & 11 septembre 2016 – Église Saint-Pierre de Châtillon

EgliseChâtillon-1Le thème de ces 28èmes journées du Patrimoine en Wallonie est le ‘Patrimoine religieux et philosophique’. Le Cercle de Recherche et d’Histoire de Saint-Léger, en collaboration avec la Commune de Saint-Léger, la Fabrique d’église de Châtillon et le Syndicat d’Initiative de Saint-Léger , organise à cette occasion en l’Église Saint-Pierre de Châtillon une exposition et des visites guidées tout le week-end du 10 et 11 septembre 2016. L’entrée est gratuite.

Châtillon-journées du Patrimoine 2016

Infos
♠ Date:
samedi 10 et dimanche 11/09/16
♠ Lieu: Grand-Rue à B-6747 Châtillon
♠ Prix: entrée libre
Expo: 10/09/16 de 10.00-12.00 et 14.00-18.00 ◊ 11/09/16 de 10.00-18.00
♠ Visites guidées: 10 et 11/09/16 à 11.00, 14.00 et 16.00
♠ Organisation
Cercle de Recherche et d’Histoire
Monsieur Pierre Dominicy
+32(0)63 239 069
pierredominicy@voo.be

L’Abbaye de Clairefontaine en pays d’Arlon

AbbayeClairefontaine

Lovée dans un écrin de verdure, l’Abbaye de Clairefontaine a connu ses beaux jours jusqu’à la Révolution française. Ce sont ses ruines mises au jour il y a vingt ans lors d’une importante campagne de fouilles archéologiques que l’on visite aujourd’hui dans un cadre empreint d’une grande sérénité.

AbbayeClairefontaine-1Je vous prends donc par la main et vous emmène à côté d’Arlon, à deux pas de la frontière luxembourgeoise, à la découverte de cette abbaye cistercienne et de son histoire.

AbbayeClairefontaine-2La première légende raconte qu’au XIIè siècle Bernard de Clairvaux, renommé par la suite Saint-Bernard, s’était mis en chemin vers Trèves. Il passa par cette vallée occupée à cette époque par un château féodal. Sollicité par le seigneur des lieux, Guillaume de Bardenbourg, à porter assistance à son fils malade, Saint-Bernard prit de l’eau jaillissant au pied du château, la bénit et en aspergeât l’enfant qui guérit miraculeusement. La population nomma dès lors cette source, la source Saint-Bernard, que l’on visite encore de nos jours. Un vitrail dans la Chapelle Notre-Dame du Bel Amour située à côté des ruines rappelle cet épisode.

AbbayeClairefontaine-3La seconde légende se passe toujours au XIIè siècle. On raconte que la Comtesse Ermesinde de Luxembourg vit en songe la Vierge Marie portant l’enfant Jésus lui demander d’édifier un couvent dans la vallée. Près de la source bénite par Saint-Bernard paissaient des brebis à la toison blanche et noire, couleurs suggérant l’habit des religieuses de Saint-Bernard, maître spirituel de l’ordre des Cisterciens. Ce couvent fut achevé par le fils de la Comtesse Ermesinde et appelé, suite à son entrée dans l’ordre des Cîteaux et à son emplacement à proximité de la source miraculeuse de Saint-Bernard, ‘Abbaye de Clairefontaine’. Le tombeau d’Ermesinde se visite encore dans la crypte de la Chapelle Notre-Dame du Bel Amour.

AbbayeClairefontaine-4Les six siècles suivants verront l’Abbaye de Clairefontaine devenir un imposant domaine occupé par des moniales d’origines nobles. En 1794, l’Abbaye est incendiée lors de la Révolution française et laissée à l’abandon jusqu’à l’arrivée des Pères Jésuites en 1873 qui rachètent le site. Ceux-ci font construire la chapelle Notre-Dame du Bel Amour dotée de magnifiques vitraux et la maison de campagne de leur noviciat d’Arlon, la maison Saint-François Xavier, que l’on appelle de nos jours la villa de Bardenbourg. Celle-ci est utilisée actuellement comme lieu de séminaires, conférences, banquets, concerts…

AbbayeClairefontaine-Bardenbourg-1

AbbayeClairefontaine-BardenbourgAujourd’hui le domaine appartient aux Œuvres du Doyenné d’Arlon. Une association de bénévoles a été créée aux fins de gérer, rénover et entretenir les lieux : ‘Amanoclair’ ou ‘Amis de l’Abbaye noble de Clairefontaine’. Le Grand-Duché de Luxembourg a financé la restauration de la chapelle, de la crypte ainsi que de la source Saint-Bernard. La Région wallonne a financé, fin des années nonante, des fouilles archéologiques de grande ampleur qui ont permis au terme de 10 ans une reconstitution de l’histoire de l’Abbaye de Clairefontaine.

AbbayeClairefontaine-5Les visites des ruines, de la Chapelle Notre-Dame du Bel Amour et de la source Saint-Bernard peuvent se faire librement et gratuitement. Une visite guidée de deux heures à réserver auprès de l’Office du Tourisme d’Arlon ou à Amanoclair vous permettra d’en savoir davantage sur ce patrimoine historique et religieux.

AbbayeClairefontaine-6L’Abbaye de Clairefontaine représente avec l’Abbaye Notre-Dame d’Orval les deux abbayes en province du Luxembourg participant au jeu-rallye Abbeys’ Road organisé à l’occasion des Journées du Patrimoine en Wallonie les 10 & 11 septembre 2016.

Infos et réservation
Site général de l’Abbaye de Clairefontaine:
www.clairefontaine-arlon.be

Visite du site archéologique sans guide:
♥ Horaire: de 8h00 et 20h00
♥ Prix: gratuit
♥  Entrée: via l’escalier à gauche de la Chapelle Notre-Dame du Bel Amour
Plan de visite disponible à la Maison du Tourisme d’Arlon

Visite du site archéologique avec guide officiel à partir de cinq personnes:
♥ Envoyer une demande à la Maison du Tourisme d’Arlon ou à Amanoclair  (info@clairefontaine-arlon.be)
Les visites peuvent être commentées en luxembourgeois, néerlandais, anglais ou allemand.

Pour toute autre info: info@clairefontaine-arlon.be

Clairefontaine fait partie de la route des abbayes cisterciennes

***
Je remercie Monsieur Pierre Mandy de l’Asbl Amanoclair pour son aide précieuse dans la préparation de cet article

Le dolmen de Gomery – Sur les traces de l’histoire

Le dolmen de Gomery en Lorraine gaumaiseLa commune de Virton comprend plusieurs villages dont celui de Gomery, non loin de Ethe. Sur la route d’Ethe à Ruette se trouve caché à l’entrée du bois un énigmatique dolmen. Longtemps surnommé ‘le morceau d’étoile’ par les habitants du village, il semble nous inviter à s’en approcher pour écouter son histoire.

En chemin vers le dolmen de GomeryLes dolmens étaient des monuments funéraires, des sépultures collectives de tout un groupe humain sur plusieurs générations. Ils sont constitués d’une dalle de couverture posée sur des pierres verticales.

Unique spécimen en Gaume, le dolmen de Gomery est, avec celui de Wéris près de Durbuy, la seule tombe collective belge datant de l’époque du IIème millénaire av. J.-C.

Le dolmen de GomeryDes fouilles effectuées en 1966 le mirent à jour ainsi que dans ses environs des morceaux de silex, un couteau, des pointes de flèches… aucun objet archéologique ne fut cependant découvert à l’intérieur-même de sa chambre funéraire. Sa position indique le nord du village et il se situe non loin de la source où naît le ‘Ruisseau de Gomery’.

Comme nombre de mégalithes en Bretagne, il garde encore au creux de ses pierres de beaux secrets…dont à l’heure actuelle, une cache géocaching!

Dolmen de GomeryVous pourrez admirer le dolmen de Gomery sur les randonnées suivantes :
La Transgaumaise
La Lorraine Gaumaise
Boucle pédestre n°5-Entre cuesta bajocienne et du macignos
Boucle cyclo n°3 – Butineuse

Infos :
Maison du Tourisme de Gaume
Rue des Grasses Oies 2b
B- 6760 Virton
Tél +32(0)63 57 89 04
Ouvert 7 jours / 7 de 9.00 à 18.00 non stop
mtg@soleildegaume.be
www.soleildegaume.be

***
Article publié en accord avec la Maison du Tourisme de Gaume à Virton

Bistrot de terroir – Le Chameleux

Lorsque vous quittez l’Abbaye d’Orval en direction de Florenville, il y a sur votre gauche une petite route avec un nom de lieu qui nous a toujours fait penser au désert, aux chameaux, à la caravane, à l’envie d’étancher sa soif… Chameleux ! Nom étrange qui a piqué notre curiosité à nous aventurer jusqu’à ce petit ‘bistrot de terroir‘ niché juste à côté de la frontière française. Bien nous en a pris car cet endroit vaut réellement le détour.

Chameleux (1)Avant de vous raconter ce qu’on y boit et ce qu’on y mange, il faut d’abord connaître l’aventure de cette bâtisse et de ses propriétaires au travers de l’histoire.

Scierie Lahaye à Chamleux en 1913
Scierie Lahaye à Chamleux en 1913

Avant la guerre de 14-18, une scierie appartenant à la famille Lahaye occupait le lieu-dit Chamleux. Un ruisseau que l’on peut encore admirer aujourd’hui permettait d’y actionner l’appareillage utile à l’activité de la scierie. Dans les années cinquante, la scierie s’est transformée en épicerie puis en café où l’on pouvait notamment déguster la fameuse truite meunière, encore actuellement produit phare de la carte du Chameleux. Fin des années 60, les parents d’Olivier ont créé le café-restaurant, tout en conservant l’esprit qui y régnait à l’époque des grands-parents d’Olivier, actuel propriétaire.
Chameleux (3)Vous l’aurez compris, le Chameleux n’est pas seulement un endroit où vous pourrez déguster des plats régionaux comme la touffaye, la potée gaumaise, la choucroute et bien sûr la truite, c’est aussi un lieu chargé d’une ambiance familiale chaleureuse dans un cadre champêtre au milieu de nulle part. Olivier et son épouse ont eu ce souci de perpétuer cette ambiance ancestrale et nous l’apprécions sur cette terrasse où nous pouvons savourer un Orval frais ou tempéré avec du fromage de la même l’abbaye. Même si vous y passez pour un petit lunch comme nous le faisons de temps à autre, leur carte ne vous décevra pas : sur la photo ci-dessous vous découvrez notre morceau de pâté gaumais et une quiche au fromage d’Orval.

Chameleux (4)Au plaisir de vous retrouver en Gaume !
Chameleux (5)

Vous pourrez faire halte au Chameleux sur les randonnées suivantes :
La Transgaumaise
La Lorraine Gaumaise :
* Boucle pédestre n°3-Au coeur de la Gaume
* Boucle cyclo n°2 – L’Orval
La Gaume Buissonnière : section 11 – Chameleux – Cliquez ici pour visualiser l’article consacré sur ce blog à cette randonnée
GR 129 sud  : point 34. Cliquez ici pour visualiser l’article consacré sur ce blog à cette randonnée

Infos
Café-Restaurant Le Chameleux
Chameleux 5
B- 6820 Florenville
Tél. +32 (0)61 311 020
restaurant@lechameleux.be
www.lechameleux.be

Pour en savoir plus sur les ‘Bistrots de Terroir’
www.bistrotdeterroir.be
G1 Plan sur youtube

L’ancienne carte postale de Chamleux vous est présentée avec l’aimable autorisation des propriétaires du site français www.williers.com

 ***
Un grand merci à Monsieur Olivier Dailly, propriétaire du café-restaurant Le Chameleux, pour son aval au contenu de ce texte

Le tilleul de Gérouville – Sur les traces de l’histoire

Gérouville Tilleul
Lorraine Gaumaise – Gérouville

Si vous randonnez à pied ou à vélo en Lorraine Gaumaise, ne manquez pas de vous arrêter à Gérouville pour y découvrir la belle histoire du ’tilleul’ qui trône au milieu du village.
Ressemblant à un arbre à contes ou ‘sprookjesboom’ comme disent nos amis hollandais, cet arbre que tout le monde appelle tilleul est en réalité un orme !

Arbre à contes
Arbre à contes – Sprookjesboom
Gérouville
L’orme de Gérouville

Gérouville est un village gaumais de l’entité de Meix-devant-Virton situé à mi-chemin entre Virton et Florenville. Au XIIIe siècle, à l’occasion de la création du nouveau bourg, quatre ormes furent plantés symboliquement par les moines d’Orval aux quatre coins de la place du village. Un seul de ceux-ci résista aux intempéries, jusqu’en 1877 où une terrible tempête coucha au sol cet arbre vénérable qui mesurait 15 mètres de circonférence à sa base. Un sénateur nommé Lambiotte en fit alors l’acquisition et le relooka complètement: il décida de creuser le tronc et d’y installer une banquette pouvant accueillir 6 personnes. Il le déménagea ensuite dans sa propriété de Schaerbeek, commune bruxelloise, le plaça sur un socle en béton et le coiffa d’un toit de chaume. Cette curiosité créa l’attraction lors d’expositions à Bruxelles en 1880 et à Anvers en 1900!

Tilleul Gérouville-3En 1922, le sénateur le restitua à la commune de Gérouville qui le plaça non loin de son lieu d’origine, la Place du Tilleul. C’est probablement suite à son emplacement que cet orme fut dénommé erronément tilleul. Arbre repère pour les habitants du village qui l’utilisaient pour s’y abriter ou pour y laisser courir les rêves des plus petits, il nécessita des soins au fil du temps ; c’est ainsi qu’il fut l’objet d’une restauration en 2008 à l’occasion des 750 ans du village, sans changer pour autant son aspect visuel.

Tilleul Gérouville-2

Vous pourrez admirer cet emblème de Gérouville sur les randonnées suivantes :

La Gaume Buissonnière : section 9 – Gérouville – Cliquez ici pour visualiser l’article consacré sur ce blog à cette randonnée
La Lorraine Gaumaise : téléchargement libre:
* Boucle pédestre n°3-Au coeur de la Gaume
* Boucle pédestre n°6-En passant par la Lorraine Gaumaise
* Boucle cyclo n°2 – L’Orval
* Boucle cyclo n°4 – La Gaumaise
GR 129 sud : point 39. Cliquez ici pour visualiser l’article consacré sur ce blog à cette randonnée

Infos :
Maison du Tourisme de Gaume
Rue des Grasses Oies 2b
B- 6760 Virton
Tél +32(0)63 57 89 04
Ouvert 7 jours / 7 de 9.00 à 18.00 non stop
mtg@soleildegaume.be
www.soleildegaume.be

***
Article publié en accord avec la Maison du Tourisme de Gaume à Virton

Le totem indien de Virton – Sur les traces de l’histoire

Virton est probablement la seule ville de Belgique à pouvoir se targuer de posséder un totem indien !
La Gaume connut effectivement au 19ème siècle, comme l’Ardenne, une petite émigration vers l’Amérique relatée dans le très beau roman de fiction « On reviendra ! » de Jean-Pierre Echterbille*. On aurait donc pu s’imaginer nos Gaumais revenir fièrement au pays avec un totem indien sous le bras…ce n’est cependant pas de ce côté-là qu’il faut chercher.
L’aventure remonte plutôt au 20ème siècle.

Totem indien VirtonLes forces aériennes de l’OTAN avaient aménagé après la seconde guerre mondiale des bases stratégiques en Europe et notamment dans le département de la Meuse, à Marville, dans le Nord de la France. On vivait à cette époque ce que l’on appelait la période de la « guerre froide ». De 1956 à 1967, des centaines de familles d’aviateurs canadiens de la base militaire de Marville furent ainsi accueillies à Longuyon en France puis du côté belge, à Virton et à Florenville. Même les villages dans le voisinage de Virton comme Saint-Mard, Ethe et Ruette participèrent à cet élan de solidarité.

Totem Virton-plaqueEn 1967, sur ordre du Général de Gaulle, les bases de l’OTAN  furent démantelées en France et les militaires canadiens s’installèrent avec leur  famille en Allemagne. Mais avant de partir, ils voulurent remercier leurs hôtes : Longuyon et Virton reçurent un totem, Florenville érigeât un monument.
Le totem de Virton était à l’origine un mélèze canadien vieux de trois cents ans sculpté de motifs typiquement indiens. D’une hauteur de 5 mètres, il pesait environ 500 kg. En 1992, la Ville de Virton à l’initiative du Président du Syndicat d’Initiative, confia à un sculpteur local, Claude Goffinet, le soin d’en réaliser une copie conforme dans un vieux chêne. Il est toujours implanté à l’entrée du Parc Communal, en face de la Maison du Tourisme de Gaume à Virton.

* »On reviendra » – Jean-Pierre Echterbille – Editions Memor Transparences

Infos :
Maison du Tourisme de Gaume
Rue des Grasses Oies 2B
B- 6760 VIRTON
Tél : +32(0)63 57 89 04
mtg@soleildegaume.be
www.soleildegaume.be
Ouvert 7 jours sur 7 de 9 à 18 heures non stop

Si vous souhaitez en apprendre plus sur le totem de Virton :
www.destination-gaume.be/2012/12/le-totem-de-virton-sort-de-sa-reserve
www.aerosteles.net/stelefr-virton-marville
archives.lesoir.be/le-totem-a-retrouve-toutes-ses-couleurs
Fiche totem Maison du Tourisme de Gaume

***
Merci au grand Gaumais Georges Behin de la Maison du Tourisme de Gaume à Virton pour son recontrôle du texte 🙂

La citadelle de Montmédy

Citadelle Montmédy-1Notre région du Sud de la province de Luxembourg a cette chance inouïe d’être proche de sites remarquables qu’ils soient belges, français ou luxembourgeois. La Basilique d’Avioth en France, le centre historique de la ville de Luxembourg, l’Abbaye d’Orval et le village de Torgny tous deux en Belgique, ont été évoqués lors de précédents articles sur ce blog. La magnifique citadelle française de Montmédy est à ajouter à cette brochette de curiosités !

Citadelle Montmédy-2Comme une reine fière, la Citadelle de Montmédy vous attend pour venir la saluer. Elle domine toute la plaine de ce Pays de Meuse et vous en impose, tant ses fortifications impressionnent ! La vidéo suivante vous en donnera un bel aperçu : vidéo dailyMontmédy

Citadelle Montmédy-3Située au Nord-Est de la France, elle fut construite au XVIème siècle sous le règne de Charles Quint (Pays-Bas espagnols) ; implantée sur un promontoire rocheux de 300 mètres, elle devient française au XVIIème siècle sous Louis XIV ; c’est à cette époque que Vauban, expert en art d’organiser la défense d’une ville, modifie les remparts, élève des casernes, creuse des fossés et ceinture la ville. Au XIXème, des casemates y furent aménagées afin d’augmenter sa capacité d’accueil militaire.

Citadelle ontmédy-4Ne manquez pas de vous promener sur les fortifications : le circuit commenté en plusieurs langues vous permettra de mieux comprendre l’histoire de ce patrimoine historique. L’appareil photo ne sera pas du luxe tant les panoramas sont à vous couper le souffle.
Ctadelle Montmédy-5A l’intérieur de l’Office de Tourisme, dans la vieille ville au sein des remparts, un petit musée vous donnera moultes explications concernant les fortifications et l’architecture militaire. Il est voisin d’un autre musée concernant un peintre local : Jules-Bastien Lepage.

Last but not least : la visite de la citadelle de Montmédy aux flambeaux ! Elle a lieu chaque année les vendredis soirs durant l’été de début juillet à fin août. Un guide vous indique le chemin à prendre à travers les casemates et remparts. Les groupes sont de 20 personnes maximum, sur réservation (voir ci-dessous).

Montmédy-visite aux flambeaux

Montmédy-Visites aux flambeaux 2016Infos :
Office de Tourisme Citadelle de Montmédy – Ville Haute
2 Rue de l’Hotel de Ville
55600 MONTMEDY
Tél. : +33(0)3 29 80 15 90
Fax : +33(0)3 29 80 06 35
tourisme.otpaysdemontmedy@gmail.com
www.tourisme-montmedy.fr

***

Un grand merci à Madame Aline PARMENTIER, coordinatrice de l’Office de tourisme du Pays de Montmédy, pour son aval au contenu de ce texte

Les jeux de quilles en Gaume – Karaquillos et autres brasseries-bowling

Karaquillos-1Une ancienne carte postale du Café de la Gare à Sainte-Marie-sur-Semois trône en bonne place dans la salle de la brasserie-bowling du Karaquillos : au siècle dernier déjà et bien avant, on jouait aux quilles, tradition solidement ancrée dans la vie des Gaumais et du Sud Luxembourg, cette activité s’étendant jusqu’au Grand-Duché de Luxembourg et les Cantons de l’Est.

Karaquillos-2

En 1999, Ludovic Penning y ouvre le Karaquillos comprenant un côté brasserie et un côté jeu de quilles. Il s’agit, comme dans les deux autres brasseries-bowling mentionnées en fin d’article, d’un jeu comprenant 9 quilles placées en losange sur une piste en bois de hêtre, quilles que l’on tente d’abattre avec une boule sans trou.

Karaquillos-4

Au Karaquillos, les boules sont respectivement de 14cm et 16cm de diamètre. Le public y est le bienvenu à partir de 8 ans, tout en sachant que les 4 pistes ne comportent pas de volet latéral amovible comme au bowling de Weyler (Arlon), bowling américain. Il est conseillé de porter des chaussures plates du genre baskets afin de ne pas endommager la piste et de pouvoir se déplacer plus à l’aise.

Karaquillos-7

Karaquillos-8

Vous pouvez louer la piste sans restauration (€15,00 de l’heure), mais je dois bien vous avouer que les meilleures parties se font en groupe avec un bon repas de type fondues bourguignonnes ou savoyardes, très conviviales en saison hivernale !

En famille ou entre amis, je vous invite donc à découvrir cette chaleur de vivre si typiquement gaumaise qui allie le jeu et comme toujours…l’estomac !

Karaquillos-3

Infos
Il est conseillé de réserver la piste de jeu au préalable
Brasserie– Bowling Karaquillos
Penning Ludovic
Rue de la Gare, 32
B- 6740 Sainte-Marie-sur-Semois (Etalle)
+32(0)63-44 61 81
http://www.wallux.com/bowling-le-karaquillos-etalle

Brasserie-Bowling Le Couarail
Rue du Huit Septembre, 37
B- 6767 Dampicourt
+32(0)63-57 82 24
http://www.wallux.com/bowling-le-couarail-rouvroy

Brasserie-Bowling Le Rivage
Rue Sainte-Anne, 1
B- 6767 Dampicourt (Rouvroy)
+32(0)63-41 36 68
http://www.wallux.com/le-rivage-dampicourt

***
Merci à Ludovic Penning du Karaquillos pour son chaleureux accueil lors de notre visite!

Isachri: l’origine du nom de nos Chambres d’hôtes

Isachri…pourquoi ce nom biscornu qui chante comme du Chianti, des spaghetti, l’Italie?…

Bien sûr nous vivons dans le sud de la Belgique, cette Gaume au climat si doux, mais cela n’a rien à voir !
Isachri est issu de la contraction de nos deux prénoms, Isabelle et Christian, un projet de couple après l’envol de nos trois enfants hors du nid familial.

Wallonie Dest Qual-3-
Isachri lors de la remise des labels Wallonie Destination Qualité en juin 2013

WDQ-LogoCe label s’inscrit dans une démarche Qualité ayant pour objectif d’offrir à nos touristes une écoute et un service à la hauteur de leurs attentes.

Votre satisfaction est notre priorité!

Avioth, sa Basilique et sa Recevresse

Avioth-Basilique et RecevresseC’est un peu la « Notre-Dame de Paris » de la Lorraine Gaumaise !

La Basilique Notre-Dame d’Avioth, monument gigantesque niché au milieu de nulle part, nous surprend à chaque fois que nous arrivons dans ce petit village français frontalier avec la Belgique. Ses gargouilles encore en fonction par temps de pluie sont un petit trésor d’architecture !

Avioth-Gargouilles-

La légende raconte qu’une statue de la Vierge fut découverte au XIIème siècle en pleine nature, et c’est à cet endroit que fut construite la première chapelle en bois. Le lieu fait l’objet depuis lors d’un pèlerinage célébré chaque année le 16 juillet, la Vierge ayant été reconnue comme miraculeuse pour les causes désespérées. La Vierge actuelle en bois de tilleul daterait d’il y a environ 900 ans et se trouve dans le chœur de la Basilique. Le pape Jean-Paul II conféra le statut de Basilique à Avioth en 1993. Particularité à découvrir à l’intérieur de la Basilique : les statues polychromes offertes par le Duc d’Orléans au XVe siècle.

Des concerts de musique classique, souvent d’entrée libre, ont régulièrement lieu dans la Basilique.

Avioth-La RecevresseAvioth-Notre-Dame

 

La Recevresse est la petite chapelle située au pied de la Basilique. Une équipe de bénévoles œuvre à la récolte de fonds pour la restauration de l’ensemble du bâtiment d’origine. Ici encore, la légende a sa place dans la petite histoire : il semblerait en effet que les enfants mort-nés étaient présentés sur l’autel de la Vierge dans l’espoir d’y voir apparaître un peu de couleur, traces de vie permettant alors d’autoriser le baptême de ceux-ci. La pratique disparut peu avant la Révolution française.

Infos et visites
Bureau d’information touristique d’Avioth
12, rue de l’Abbé Delhotel
F- 55600 AVIOTH
Tél. +33 (03) 29 88 90 96
avioth.otpaysdemontmedy@gmail.com
www.tourisme-montmedy.fr
www.avioth.fr

– Visites de juin à septembre : 10h30-12h30/13h00-18h00 / Renseignements dans la Maison du Pèlerin (à côté de la Basilique)
– Fermé le lundi
– Visites guidées toute l’année sur réservation préalable, pour groupes et individuels

****

Un tout grand merci à Madame Nolwenn MAROTEAUX, animatrice culturelle et touristique à Avioth, pour son aide précieuse dans l’élaboration de ce texte.

Promenade: le parcours des Lavoirs de Saint-Léger

Parcours des Lavoirs Saint-LégerSaint-Léger est un village riche en sources. Celles-ci ont permis dès la fin du XIXème siècle la création de magnifiques lavoirs bien conservés. Le Syndicat d’Initiative de la commune vient de créer une promenade permettant de découvrir ce superbe patrimoine. Dans ce post quelques photos prises ce matin:

Parcours des Lavoirs de Saint-Léger
Cliquez sur la photo pour visualiser un diaporama de 10 photos

La carte du parcours est disponible dans nos Chambres d’hôtes et au Syndicat d’Initiative de Saint-Léger

Saint-Léger: l’histoire de notre maison et de notre village

Saint–Léger-en Gaume fait partie des villages du Sud de la Belgique martyrisés par la seconde guerre mondiale.

Isachri-Notre maison en 1933
Isachri – Notre maison avant l’incendie – 1933

Bâtie en 1904, date attestée par un fronton en bois qui se trouvait au-dessus de notre porte extérieure, notre maison n’échappa pas à la catastrophe qui eut lieu le 5 septembre 1944 : 114 maisons de Saint-Léger, y compris l’église, furent incendiées par les Allemands.

Saint-Leger-Eglise avant incendie
L’église de Saint-Léger avant incendie
Saint-Leger-Eglise après incendie
L’église de Saint-Léger le 5 septembre 1944

Depuis lors, la Grand Rue de notre village a été rebaptisée Rue du Cinq Septembre.

Saint-Leger-Rue du 5 sept

Saint-Léger vit l’arrivée de l’armée américaine le 9 septembre 1944.

Saint-Leger-09-09-1944

Notre maison fut reconstruite en 1948 pour y accueillir deux familles dont neuf enfants. Les boiseries intérieures (rampes d’escalier et portes) et une partie du carrelage sont toujours d’époque.

Saint-Leger-Parcours de la sidérurgie-départ devant Isachri

Aujourd’hui encore, notre maison perpétue cette tradition de cohabitation de plusieurs familles au travers de notre activité de Chambres d’Hôtes !
***
Si vous souhaitez en savoir plus sur l’histoire de Saint-Léger, le site suivant devrait pouvoir répondre à toutes vos attentes:

http://www.stleger.info/les72StLeger/region3/images/gaume.cpa/gaume.cpa1.htm

***

Des « Guides de terroir » formés à la thématique de la guerre 40-45 à l’initiative de la Maison du Tourisme de Gaume à Virton sont à votre disposition pour des visites spécifiques. N’hésitez pas à les contacter au +32 (0)63 57 89 04 ou via le mail mtg@soleildegaume.be

Le pain maison d’Isachri cuit sur pierre

Pain multi cereales en levee-Le pain chez nous, c’est sacré ! Il me faut du temps et de l’énergie pour pétrir et cuire les pains. Cette production familiale de grands et petits pains est partagée avec nos hôtes lors de leurs séjours, que ce soit pour les petits déjeuners ou dans les paniers pique-nique.

Les pains lèvent-Mes pains, ce sont un peu mes bébés : chaque fournée est différente, mais ils sont tous faits avec amour ! Ce savoir-faire m’a été transmis de longue date par mon papa et je le remercie chaque jour de m’avoir « inoculé » le virus du pain.

Deuxième levée-Pour parvenir à faire du bon pain, je n’ai rien inventé, j’ai suivi les conseils de papa :

  • de la bonne farine bien fraîche : j’utilise celle du Moulin de Kleinbettingen
  • de la levure de boulanger (30gr / kilo de farine)
  • 23°c et 60 % d’humidité minimum dans la pièce où je travaille
  • un peu de sel et de l’eau chaude
  • après un pétrissage d’une dizaine de minutes, et deux longues « poussées » d’une heure pour la première et d’une demi heure pour la seconde, j’enfourne dans un four à pierre de Chamotte.

Fin de cuisson sur pierre-Cette cuisson à même la pierre confère une touche plus rustique à mes pains, aussi bien au niveau de l’aspect que du goût.

Sortie du four-Je ne suis pas boulangère, et je tire mon chapeau aux boulangers de mon terroir qui parviennent à réaliser des créations originales tels les cougnoux à la Boulangerie Bitaine ou les viennoiseries à la Boulangerie Les Gourmandises de Châtillon!

Au milieu de la forêt gaumaise: le hêtre du Hussard

Promenade n°9-GrognardA plus ou moins 1h30 de marche au départ de nos Chambres d’hôtes se trouvent au milieu des bois trois superbes hêtres peints: le Hussard, le Grognard et la Madone. Ils font partie d’une des nombreuses promenades réalisables en forêt aux alentours de Saint-Léger.

Promenade n°9-HussardLe plus ancien de ceux-ci, le hêtre du Hussard, fut peint vers 1930 par les quatre frères Clément, propriétaires du moulin du même nom à Saint-Léger. Leurs passe-temps favoris étaient la gravure et la peinture sur troncs d’arbres, activités qu’ils réalisaient à l’occasion de parties de chasse. Régulièrement entretenu, le hêtre du Hussard s’est fait une nouvelle beauté l’été 2014 lors d’une restauration en collaboration avec le Syndicat d’Initiative de Saint-Léger et la Maison du Tourisme de Gaume à Virton.

Le Grognard et la Madone sont de facture postérieure au Hussard. Mais les trois arbres valent leur temps de marche!

Promenade n°9- Madone

N’hésitez pas à les re-découvrir au milieu du superbe tapis d’anémones des bois!

Infos:
Pour obtenir le descriptif de cette promenade:
Syndicat d’initiative de Saint-Léger

Maison du Tourisme de Gaume à Virton

Commémoration de l’incendie de Saint-Léger en septembre 1944

Saint-Leger-05-09-2014

Le 5 septembre 1944, 114 maisons du village de Saint-Léger, y compris l’église, furent incendiées par les Allemands. Notre maison n’échappat au massacre; elle fut ensuite reconstruite en 1948.

Le site de Saint-Léger-en-Gaume vous donnera tous les détails concernant cet événement:

http://www.stleger.info/les72StLeger/region3/images/gaume.cpa/gaume.cpa5.htm